SAINT MARTIN

Au moment où l'ANOCA, en liaison avec les associations régionales du commissariat et notamment l'association régionale du Nord, se prépare à commémorer à AMIENS en 2016 Saint Martin, patron de l'intendance, il a paru intéressant de reprendre sur ce site la biographie de ce Saint patron publiée dans un article du journal "La Croix" en date des 22 et 23 août dernier.

L'on sait que celui qui allait devenir Saint Martin est né à SABARIA en Pannonie (SZOMBATHELY dans l'actuelle Hongrie) où son père, officier dans l'armée romaine, était en garnison. En revanche l'on ne connaît pas la date exacte de sa naissance. 316 ou 317 ?

Martin suivra son père dans les garnisons de l'armée romaine et grandira à PAVIE (Italie).

Enrôlé dans la cavalerie à 15 ans, il manifestera précocement ses vertus chrétiennes, partageant les corvées et les repas avec son esclave. En garnison à AMIENS en 354, il partage son manteau avec un mendiant. La nuit suivante il voit en songe le Christ revêtu de son manteau et demande le baptême.

Aprés avoir quitté l'armée en 356, il se rend à POITIERS pour se mettre au service de l'évêque Hilaire puis voyage pendant plusieurs années, voulant baptiser ses parents et luttant contre les hérétiques ariens. Puis il décide de fonder une communauté d'ascètes sur l'ile de Gallinara face à la côte ligure. Après un passage par Rome, il rejoint à nouveau Hilaire à POITIERS et fonde, en 360 à LIGUGE, le premier monastère de la Gaule. En 371, les tourangeaux l'élisent évêque, à son corps défendant. Après avoir finalement accepté, il fonde l'abbaye de MARMOUTIER. Multipliant les miracles, il bouscule les idoles, lutte contre le paganisme, se rend auprès de la cour impériale à TREVES. Il meurt à CANDES (CANDES SAINT-MARTIN). Son corps est ramené triomphalement à TOURS et sa tombe devient un lieu de pélerinage réputé dans toute l'Europe.

Lieutenant-colonel (er) Jean Marie DALLENNE vice-président de l'ANOCA.

Rattachement des Réserves et des associations de réservistes

L’ANOCA était auparavant rattachée à la Direction des Réserves de l’Armée de Terre (DRAT) lorsque nous appartenions à l'Armée de Terre.
Puis  nous relevions de la Délégation Interarmées aux Réserves (DIAR) dirigé par le général JARRY.

Désormais nous relevons de la Commission Consultative des Réserves Opérationnelles du SCA ( CCROSCA).
Le délégué au CCROSCA est le CRC2 Vicenzo GUGLIELMELLI.

Pour les organismes de l’Armée de terre le rattachement est la Commission Consultative des Réserves Opérationnelles de l'Armée de Terre (CCROAT) qui succède à la Commission Consultative des Réserves de l’Armée de terre (CCRAT)).

Réduction du taux de majoration de la rente mutualiste du combattant,

Vous trouverez pour information en pièces jointes des documents qui peuvent, je pense, intéresser un certain nombre de nos adhérents qui bénéficieraient de la retraite mutualiste du combattant. Cette mesure concerne les titulaires de la carte du combattant et/ou du titre de reconnaissance de la nation qui ont constitué une rente mutualiste.